top of page
  • gauzelinyanice8

Comment gérer son stress et ses angoisses




Comment gérer son stress et ses angoisses ? Lorsque nous sommes face à une situation inhabituelle, ou que l’on subit une certaine pression (ex : avant un examen), notre corps et notre esprit réagissent à cette agression. Il s’agit du stress, un phénomène qui produit une sorte de réaction en chaîne de l’organisme, et provoque divers effets. Les symptômes du stress peuvent aussi bien être physiques, psychologiques ou émotionnels. L’angoisse quant à elle, se manifeste sans aucune raison apparente. Elle peut se déclencher à tout moment et entraine de nombreuses difficultés au quotidien.


Quels sont les symptômes ? Quelles solutions pour mieux gérer votre stress et votre angoisse ?


Les symptômes du stress et de l’angoisse


Le stress


Le stress et l’angoisse peuvent entraîner de nombreuses souffrances et difficultés au quotidien.


Derrière le mot stress se cache plusieurs choses, aussi bien : la réaction de stress que ses conséquences sur notre santé physique ou mentale.

Le stress est une adaptation de notre organisme aux contraintes et menaces de notre environnement.


Cette adaptation se fait en trois phases :


1. La phase d’alerte

2. La phase d’endurance

3. La phase d’épuisement


Plus cette adaptation vous coûte en énergie, plus votre organisme tant d’un point de vue physique que mental ou émotionnel, s’épuise.


Le stress est une réaction face aux actions des « stresseurs ».

Les « stresseurs» sont les causes de la réaction de stress. Que sont ces «stresseurs» ?


Ils en existent six qu’il est important d’identifier :


1) La pression

2) L’exigence

3) La frustration

4) La relation aux autres

5) La violence

6) Le changement


Les symptômes du stress sont les suivants :


* Tension musculaire

* Fatigue

* Douleurs diverses (ex : maux de ventre, maux de tête) ;

* Manifestations cutanées (eczéma, urticaire) ;

* Palpitations cardiaques ;

* Irritabilité ;

* Pleurs ;

* Etat dépressif ;

* Troubles alimentaires ;

* Troubles du sommeil ;

* Difficulté de concentration ou d’attention ;

etc.


L’angoisse


On peut la définir comme un malaise psychique et physique, né du sentiment de l'imminence d'un danger, caractérisé par une crainte diffuse pouvant aller jusqu'à la panique.


On parle aussi d’une inquiétude profonde provoquant une grande difficulté à respirer, avec une sensation de serrement au niveau de l'estomac, une accélération du pouls, une pâleur de la face, une transpiration, parfois même des vomissements et une émission d'urine.


C’est une forme exacerbée d'anxiété.

Chez certaines personnes, elle provoque un état d'hyperexcitabilité qui se traduit par des contractions prolongées et involontaires de certains muscles, surtout aux extrémités des membres. Les principaux symptômes sont les suivants:


* Palpitations musculaires, cardiaques et stomacales

* Impression d'étouffer

* Douleurs au ventre

* Sentiment de pression thoracique

*Vertiges

* Transpiration

* Bouffées de chaleur

*Fourmis dans les mains

*Jambes qui tremblent


Dans le cas de crise aiguë, ces symptômes apparaitront rapidement et fortement. Les personnes angoissées ont l'impression d'être tendues avec des crispations, des sensations permanentes de nervosité.



Comment mieux gérer votre stress ?



Identifiez les « stresseurs » pour mieux les gérer


Pourquoi est-il important de les identifier ?


Face à ces différents « stresseurs » votre organisme ne va pas s’adapter ni de la même manière ni sur une même durée. Aussi les conséquences ne vont pas être les mêmes.


Plus vous saurez identifier vos stresseurs, mieux vous pourrez vous adapter.

C’est-à-dire gérer votre stress et transformer le stress négatif en stress positif.


Identifiez vos « stresseurs » et modifiez les déclencheurs


Notez toutes les choses qui vous amènent du stress au quotidien, les différentes situations.


- Comment réagissez-vous dans ces situations-là ?


- Qu’est ce qui vous fait stresser dans cette situation ?


- Qu’est ce que vous vous dites à vous même dans ces moment ? 1-

2-

3-

4-


- Qu’est ce qui ne dépend pas de vous et ce sur quoi vous n’avez pas le contrôle ?


- Qu’est ce qui dépend de vous dans ces situations ?


- Comment pourriez vous agir différemment ?


Apprenez à lâcher prise


Quand Le besoin de contrôle devient épuisant


Certaines personnes ont tendance à vouloir avoir le contrôle sur les choses.

Sentir que les choses se passent comme prévu, vouloir tout organiser, tout anticiper, se projeter sans arrêt.


Dans un monde perçu comme instable et inquiétant, cette attitude rassure, réconforte. Pourtant, le désir de maîtrise révèle davantage nos faiblesses que nos forces. Et capte une grande partie de notre énergie vitale.


Lorsqu’elles nous échappent, les soucis commencent. Stress, frustrations, inquiétude.

Il n’est pas possible d’avoir le contrôle sur tout.


Cette position préventive est très coûteuse, car elle maintient psychiquement et physiquement en état de tension permanente. Et ce stress conduit à l’épuisement physique et nerveux, qui est souvent à l’origine de pathologies plus ou moins sérieuses.


Il sera donc nécessaire que vous perceviez ce sur quoi vous avez un contrôle et une marge de manœuvre et ce sur quoi vous ne l’avez pas

Acceptez ce que vous ne pouvez changer


Il sera important que vous puissiez prendre conscience de ce qui dépend de vous, et donc ce sur quoi vous pouvez agir, et ce qui ne dépend pas. C’est souvent les situations que nous ne pouvons maîtriser qui entraînent du stress. L’incertitude et l’impuissance. Plus vous arriverez à accepter ces éléments (comme indépendant de votre volonté) , moins vous stresserez vis à vis de l’avenir.


« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé, le courage de changer ce qui peut l’être, et la sagesse de distinguer l’un de l’autre » Marc-Aurèle


Acceptez ce que vous ressentez


Les émotions sont faites pour être vécues.

Chaque émotion, quelle qu’elle soit à son utilité et sa fonction



Comment mieux gérer votre angoisse ?


Pratiquez la respiration


Tous ces exercices peuvent se réaliser seul, dans un endroit calme.. Si vous êtes sportif, vous pouvez le faire avant un entrainement.

Si vous êtes stressé, énervé ou parfois de mauvaise humeur vous pouvez le faire, le matin, et le soir avant de vous coucher.

Si vous êtes stressé au travail et dans la vie de tous les jours, trouvez des moments pour le faire dans votre journée.


Respiration d’activation


La respiration d’activation se réalise en inspirant vigoureusement par le nez en dirigeant toute votre attention sur l’’inspiration. Vous retenez un petit moment votre souffle (une a deux secondes) ... puis vous expirez d’un coup, en laissant tout l’air sortir librement.


Respiration sur une narine


Bouchez une narine et respirez durant 10 respirations. Idem ensuite avec l’autre narine.

10 respirations en se concentrant sur une narine.


Ressentir l’air qui entre et sort. Tout en vous disant “Je reste concentré sur la narine” ..


. “dès que la conscience s’échappe sur une pensée intrusive, que mon esprit vagabonde, je me reconcentre sur cette narine”


“Je ne traite pas la pensée, je l’accepte et la laisse passer. Elle partira d’elle-même hors de moi ... un peu comme s’en aller sur un nuage.”


Il existe une multitude d'autres techniques pour mieux gérer votre stress et vos angoisses. Si vous sentez que vous n'arrivez plus à gérer seul, ce peut être le moment pour vous de vous faire accompagner.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page