top of page
  • gauzelinyanice8

Les troubles du comportement alimentaire







Les troubles du comportement alimentaire, appelés aussi « troubles des conduites alimentaires », sont des perturbations graves du comportement avec des répercussions négatives sur la santé physique et mentale. On parle de désordres complexes, principalement caractérisés par des habitudes alimentaires anormales, une crainte intense de prendre du poids et une grande préoccupation par rapport à l’image corporelle.


Souffrir d'un trouble du comportement alimentaire (TCA), ce n'est pas seulement se restreindre lorsque l'on a trop mangé la veille ou bien grignoter lorsque l'on est stressé ou que l'on s'ennuie. Les TCA sont de véritables maladies qui s'expriment de plusieurs façons, s'associant parfois entre elles. Elles peuvent entraîner des carences ou mettre la vie en danger.


Les 3 types principaux de troubles alimentaires


Il existe trois principaux types de troubles de l'alimentation : l'anorexie nerveuse, la boulimie et l'hyperphagie boulimique. Les signes d'un trouble de l'alimentation commencent souvent avant qu'une personne ait l'air malade. Par conséquent, le poids ne devrait jamais être le seul facteur à considérer.


Anorexie nerveuse


Les personnes souffrant d’anorexie s’infligent une restriction alimentaire sévère.

Ce comportement entraîne éventuellement une perte de poids importante et met leur vie en danger. Elles sont souvent maigres au point d’être rachitiques sans pour autant reconnaître leur maigreur.

Les préoccupations autour du poids et de l’image du corps sont obsessionnelles et amènent les personnes à développer des comportements phobiques vis-à-vis la nourriture. Elles comptent les calories, font de l’exercice à l’excès, éliminent plusieurs aliments de leur diète et s’isolent afin de poursuivre leur comportement autodestructeur.


Les principaux comportements problématiques sont les suivants :


* Restrictions énergétiques menant à un poids inférieur au poids normal pour le sexe, l’âge et la taille;

* Peur intense de prendre du poids ou de faire de l’embonpoint, même si la personne a un poids insuffisant;

* Perception perturbée du poids et de la forme de son corps; importance disproportionnée donnée au corps dans sa perception de soi; déni du danger associé à la maigreur du corps.


Boulimie


La boulimie est un symptôme psychiatrique survenant par crises consistant en l’ingestion d’une grande quantité d’aliments suivant un besoin incoercible.


La maladie boulimique (boulimie nerveuse) est définie par la répétition de crises boulimiques (de une à plusieurs dizaines par semaine).

Les crises ne sont donc pas permanentes et les symptômes de la maladie sont absents entre les crises.

La boulimie, généralement provoquée par un stress, se manifeste par des crises ou pulsions irrépressibles. Elles se déroulent majoritairement entre les repas, et à l’abri des regards. Ainsi, sur une période de temps courte, la personne va ingérer une grande quantité de nourriture, sans pouvoir s’arrêter. Les différents aliments sont engloutis tels quels sans être préparés au préalable. En effet, l’objectif premier lors d’une crise de boulimie est de se « remplir » et non de se faire plaisir culinairement.


Cette perte de contrôle est douloureuse pour le patient une fois la crise terminée. Le remord voire même très souvent le dégout de soi pousse le patient à se faire vomir, prendre des laxatifs ou utiliser divers autres stratagèmes afin de reprendre le contrôle.


La forme boulimique pure ne comporte ni vomissements, ni anorexie, ni utilisation de laxatifs ou de diurétiques.


L’état de mal boulimique peut comporter jusqu’à plus de 15 crises par jour.


Hyperphagie


L'hyperphagie, que l'on appelle aussi hyperphagie boulimique est un trouble alimentaire caractérisé par une surconsommation d'aliments. Il ne s'agit pas d'un besoin métabolique ou énergétique mais d'un trouble issu d'une atteinte psychologique et/ou psychique.


Cette appétence à manger en surplus ne provenant pas d'un besoin physiologique, est alors issue d'une atteinte psychologique et/ou psychique, les recherches se poursuivent sur le sujet, afin d'en déterminer la cause psychologique exacte, les "modalités psychiques et affectives" ainsi des actions thérapeutiques plus efficaces.


Comment reconnaitre un trouble du comportement alimentaire ?


Un trouble du comportement alimentaire est très difficile à reconnaître. Il démarre très souvent par un régime anodin, souvent encouragé par l'entourage qui y voit une démarche de santé. Progressivement, pourtant, une volonté obsessive de rester mince s'installe et les restrictions alimentaires se font de plus en plus importantes. Dans le cas de l'anorexie, certains signes peuvent alerter :


*Une perte de poids excessive

*Une pratique importante d'exercices physiques

*Un évitement des repas avec les autres

*Le rejet systématique de certains aliments

*Le contrôle du poids des aliments

*Un isolement et un repli sur soi

*Une déformation de l'image corporelle : "je suis affreux(se), laid(e), gros(se)..."


Même s'il n'existe pas de perte de poids en général dans la boulimie et l'hyperphagie, c'est aussi la restriction et la mauvaise image de soi qui sont à l'origine des crises alimentaires. Le comportement est en général caché mais certains signes peuvent être révélateurs :


* Des variations de poids importantes

* Un engouement pour les aliments salés, sucrés ou caloriques

* Des marques sur les mains qui témoignent des vomissements à répétition

* Une précipitation au toilettes après les repas



* Des propos omniprésents sur l'apparence physique

* Une anxiété et des changements d'humeur

* Une dévalorisation de soi

* Un repli et un isolement.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page